Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 02:43

couv petit dictionnaire énervé Mafia rizzoli

Petit Dictionnaire énervé de la mafia (Acheter)

 

De A comme "Accumulation du capital" à Z comme "Zoomafia", 152 définitions
mafieuses.
RIZZOLI Fabrice - les Editions de l'Opportun - Paris - 2012 - 210 pages

Fin connaisseur de l'Italie et de son économie souterraine, Fabrice Rizzoli enquête sur les mafias depuis de nombreuses années. Chercheur, il met sa rigueur à notre service pour que nous puissions y voir plus clair dans le décryptage des mafias qui aiment à oeuvre dans l'ombre pour plus d'efficacité. Puissance, violence, culte du secret, sens de l'honneur, grandes familles se côtoient sans vergogne dans ce dictionnaire énervé particulièrement éclairant. Une lecture passionnante d'un phénomène mondiale et une visite inquiétante dans les coulisses de la planète mafieuse.

Préface Mario Vaudano, magistrat Italien, Introduction de Nando Dalla Chiesa, professeur de sociologie du crime organisé à l'université de Milan et postface de Jacques Soppelsa, Président honoraire de l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne et Professeur de Géopolitique en Sorbonne et à l’Institut des Hautes Études Internationales de Paris :

Rappelons tout d’abord que la géopolitique, discipline créée par l’Allemand Friedrich Ratzel en 1897, et popularisée notamment dans les enceintes universitaires puis politiques par l’Écossais Halford McKinde ou le Français Emmanuel de Martonne, à l’aube du xxe siècle, se définit aujourd’hui comme « l’analyse des interactions entre le pouvoir politique et ses structures, d’une part, l’espace stricto sensu, d’autre part ».
Dans ce contexte, ladite discipline tente de relier entre eux les principaux facteurs dynamiques rendant compte de l’organisation du monde divisé en États et en organisations supra étatiques, à un moment donné. Et dans leurs approches, les géopoliticiens distinguent, certes un peu arbitrairement, des « tendances lourdes » (fondamentalement liées à la Géographie et à l’Histoire) et des « variables » qui, par essence, sont strictement ancrées dans le temps. Au-delà de ces définitions, la géopolitique a vu progressivement s’élargir le champ de ses analyses et ses sources d’intérêt portent désormais sur un grand nombre de secteurs.
Aujourd’hui, la Géopolitique ne peut faire l’impasse sur la gamme croissante de défis qui affectent la planète à l’heure de la mondialisation.
Parmi ces défis, la criminalité organisée en général, et les activités mafieuses en particulier, occupent à nos yeux, hélas, une place de choix, au même titre, nones volens, que la pérennisation des conflits inter-étatiques et intra-étatiques, le terrorisme international, les effets collatéraux de la saga du nucléaire ou l’aggravation de la fracture entre le Nord et le Sud.
En la matière, les dernières décennies sont en effet illustrées  par la conjugaison de deux processus aux conséquences  capitales : la banalisation des activités illicites d’une part, leur internationalisation croissante, d’autre part. Banalisation : désormais, la plupart des structures mafieuses sont actives dans une multiplicité de domaines et les « spécialisations » de naguère, héritées de l’Histoire ou du déterminisme géographique, sont reléguées au rang de souvenirs. Quant à l’internalisation, les mass medias démontrent chaque jour qu’aucune partie du globe n’est, de facto, épargnée par le fléau de la criminalité organisée.
Il y a quelques années, Alfred Sauvy, face aux dangers  d’une troisième guerre mondiale (l’apocalypse nucléaire) évoquait un péril, à ses yeux plus grave encore : « un rongeur nommé surpopulation » ! Mais aujourd’hui, nonobstant les conséquences indéniables du boom démographique de moins en moins contrôlé, le fléau le plus important pourrait revêtir, à l’échelle mondiale, la parure multiforme et ubiquiste de la pieuvre des réseaux mafieux.
Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Dr. Sopelsa


Pertenezco a GÆA Soc. Argentina de Estudios Geográficos y hace mas de diez años que fue nombrado "Miembro Correspondiente" y desaaríamos enviarle por correo postal su diploma. Por favor me podría
enviar su dirección. Caulquier consulta nuestra página web: www.gaea.org.ar


Atte.


Licenvciada Graciela Jauregui


Secretaria  de Actas


Bibliotecaria.
Répondre