Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 11:39

 

par Guy Feuer

Professeur honoraire des Universités

 

Lors de leur accession à l’indépendance, les nouveaux Etats d’Asie, d’Afrique et du monde arabe ont pris conscience qu’ils ne disposaient pas des moyens leur permettant d’assurer seuls et souverainement le développement auquel ils aspiraient. Ils se sont donc tournés vers les pays développés et les organisations internationales pour leur demander de contribuer à leur entreprise de modernisation et de progrès économique et social. C’est ainsi qu’est née ce que l’on appelait à l’époque «  l’aide aux pays sous-développés ». A l’origine, cette aide comportait essentiellement des prestations d’assistance technique et des apports de capitaux, à quoi s’ajouta rapidement l’octroi d’avantages commerciaux. Ce processus s’est engagé, d’une part sur le plan de l’action nationale, d’autre part et en même temps sur celui de l’action internationale. Les deux plans étaient naturellement interdépendants. Cette configuration initiale a perduré jusqu’à nos jours....

Partager cet article
Repost0

commentaires