Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 09:49
.

La France et Haiti

Haiti est une priorité pour la France en raison de l'histoire et d'intérêts géopolitiques.La présence de ce pays francophone dans les Caraïbes rend moins incongrue la présence de départements français dans la région et moins résiduelle la francité canadienne.Les relations entre la Martinique,la Guadeloupe,la Guyane,le Canada et Haïti ont donc un intérêt pour la France.La francophonie est une autre préoccupation française qui rejoint la première alors qu'Haïti est sous influence américaine. Haïti est à la fois un lieu de rivalité entre la France et les Etats Unis, où la France a perdu beaucoup d'influence et de complicité affichée come lors de l'opération franco américaine de 2004 pour accompagner le départ d'Aristide dans un contexte tendu entre la France et les Etats Unis au sujet de l'Irak. La question de l'émigration haïtienne est aussi une raison de l'implication française dans le développement d'Haiti.

Ces enjeux poussent la France à avoir un investissement très politique en Haiti et moindre dans l'aide au développement. Ainsi,en 2004,la France intervient dans la phase militaire de la crise et se retire très rapidement,ne participant qu'à hauteur de 3% au financement du Cadre de Coopération intérimaire. L'investissement français dans l'opération militaire autour du départ du Président Aristide, controversée en Haiti,est encore plus déligitimée par la faiblesse des investissements qui suivent pour l'aide au développement.Un sentiment d'abandon de la France semble se sentir dans la population haitienne et le manque de cohérence de la politique française est dénoncé par des associations de la société civile.

La faiblesse des financements français n'est pas propre à Haiti qui,au regard de l'ensemble des financements de la France dans cette région reçoit un traitement de faveur.Le budget consacré à Haiti par la coopération française est proche de l'ensemble de l'aide au développement sur le reste des Amériques.Pour les financements de la "Mission d'appui à l'Action Internationale des ONG" ,Haiti apparait toujours comme une prioroté,en comparaison aux financements que reçoivent les ONG de la MAAIONG dans d'autres pays,avec 22 projets financés en 2005-2006

La rupture des relations diplomatiques entre la France et Haiti l'a amenée comme les autres bailleurs de fonds à interrompre brutalement sa coopération dans les épriodes 1991-1994 et 2000-2004. On note qu'une coopération s'est maintenue au niveau de la société civile et par des échanges entre les sociétés civiles françaises et haïtiennes grâce aux financements des ONG et aussi, lors de la seconde rupture,gràce à une commission mixte gérée par Cities Unies de France...

P.Morael.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alexandra Breaud 15/03/2013 17:10


Faisant actuellement des recherches dans le cadre de mon Master en Science Politiques sur la dégradation des relations franco-haïtiennes entre 1991 et 2004, cet article m'a vivement interpelée.
Aussi, serait-il possible de m'indiquer des sources allant dans ce sens ? Les archives relatives à cette période n'étant pas encore publiques, je suis intéressée par toute personne désireuse de
partager ce qu'elle sait sur la question.


D'avance, merci.