Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 17:15
.

Questions sur les Etats Unis

Interview de Jacques Soppelsa.

 

Quelle analyse faites vous de la politique conduite depuis bientôt un lustre par les Etats Unis à l'égard de l'Irak.? Quelles peuvent en être les conséquences pour le Proche Orient?

La guerre déclenchée en Irak le fut sans le "feu vert" du Conseil de Sécurité de l'ONU,et sans déclaration de guerre!Il est vrai que,sur ce chapitre,l'administration "Bush", quelle soit conduite par le père ou le fils,ne s'est pas totujours encombrée de semblables procédures....Ce conflit, baptisé ulilatéralement "guerre préventive",un concept qui reste indéniablemnt flou,fu essentiellement justifié par la Maison Blanche via l'évocation de deux arguments,indiéniablemnt fragiles: les liens supposés étroits entre le réime de Saddam Hussein et le terrorisme international et la présnce (aujourd'hui reconnue comme confinant au pur fantasme) d'armes de destruction massive sur le territoire irakien. En réalité,et c'est la cause majeure de mon relatif pessimisme quant à l'avenir dans ce secteur clef du Moyen Orient, les Etats Unis,tout en minimisant le rôle fondamental des disparités culturelles,ethniques,religieuses,de l'ensemble régional,ont ouvert la boite de Pandore,et celà pour deux raisons majeures: la situation géopolitique et géostratégique de l'Irak,d'une part, sis au coeur de l'arc de crise cher à Mc Kinder et Spykman et à proximité du ventre mou de l'Eurasie (aux portes des glacis de l'Asie centrale et orientale);et les exeptionnelles richesses du secteur en hydrocarbures ,d'autre part. Et ce n'est pas simple anecdote que de rappeler crûment qu'aux tous derniers jours du conflit ouvert,les troupes de Bush junior ont rarement êté soucieuses de protéger les sites archéologiques ou les extraordinaires richesses muséales de la Mésopotamie, berceau de l'humanité,mais se sont révélées particulièrement vigilantes quant à la "sécurisation" des zones pétrolifères!

-Quelles sont, selon vous,les grandes lignes de la stratégie globale des Etats Unis durant les deux mandats de George W.Bush?

Beaucoup d'auteurs ont insisté, ici et là, sur de "spectaculaires changements" quant à la stratégie globale affichée par les Etats Unis depuis deux ou trois lustres.Certes, il serait difficile de nier les infléchissements notables que l'on peut souliger au plan de la doctrine au cours du dernier demi siècle. S'adaptant au contexte international,Washington est ainsi passé de la doctrine des "représailles massives" (au plus beaux jours de la guerre froide) à celle de la "riposte graduée" (période dite de la détente") pui, successivement,à celle de la "contreforce" (doctrine Schlessinger), de la "contrevaleurs" (doctrine Carter), de l'Initiative de Défense Stratégique (la "Guerre des Etoiles" chère à Ronald Reagan), du GPLAS (avc George H Bush) et,in fine, de la "National Missive Defense" inaugurée par Bill Clinton et poursuivie par Bush Junior.

Mais, au delà de ces "infléchisements", je crois que la stratégie gloable des Etats Unis, depuis l'aube du siècle dernier, a été fondamentalement marquée par une double constance:

-la pérénnisation de la Doctrine Monroe (l'Amérique aux Américains") à l'échelle du continent; une doctrine bientôt deux fois séculaire et qui se pare aujourd'hui des atours (nettement moins bellicistes que naguère) de l'ALENA et du souhait,prononcé par Bush Senior,de voir s'instaurer un vaste marché commun unique de l'Alaska à la Terre de Feu;

-l'instauration,à l'échelle de la planète,d'une esquisse d 'impérium,justifiée par de nombreux arguments idéologiques, mais cachant aussi des objectifs strictement économiques.

Depuis 1990,enfin,lAmérique se retrouve dans une situation inédite: aucun Etat, à court ou à moyen terme,ne peut rivaliser avec elle,tant dans le domaine économique que sur les plans militaire, diplomatique ou culturel.Au surplus, Washignton reste persuadé d'avoir aussi un constant devoir moral à l'égard de l'humanité.Donald Rumsfeld n'hésitait il pas à proclamer "que les affaires technniques doivcent être désormais assimilées à des questions secondaires par rapport aux objectifs moraux"?.

-Vous avez écrit naguère,dans la Revue Française de Géopolitique ,que les "Etats Unis pouvaient être dangereux pour lemonde".Pouvez vous préciser cette affirmation?

Entendons nous bien: je n'ai jamais considéré la nation américaine,a fortiori le peuple des Etats Unis comme pouvant constituer un quelconque danger pour le monde.Au contraire!! Ce que j'ai pu dire en revnche,c'est que les orientations définies et concrétisées par l'Administration Bush, précisément parce que cette dernière est à la fois héritière de tout un corpus doctrinal plus ou moins fondé sur des tendances lourdes inontournables au plan géopolitique et ,par ailleurs, gestionnaire,avec la chute de l'Empire soviétique, d'une situation de monpole géostratégique , confirment le cap mis sur le statut

d' hyperpuissance sans limites et sans véritables contrepouvoirs! La prise de contrôle de l'lrak participait de ces orientations Et à mon humble avis, celà n'a pas grand chose à voir ave la prévention des menaces et la propagation de la démocratie (au demeurant un fort bel objectif!),comme l'affirment encore péremptoiremnt maints "experts" s'agitant dans des think tanks, ..du côté de St Germai des Près!...

Partager cet article
Repost0

commentaires