Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 18:40

.
.Samuel Huntington et la Mer de Chine

Dans un ouvrage désormais considéré comme un classique, Samuel Huntington notait que la "Grande Chine" n'est pas un concept abstrait.C'est une réalié culturelle et économqiue en pleine expansion et elle a même commencé à être une réalité politique". L'intention de la Chine est de s'établir elle même comme puissance majeure en Asie orientale et de légitimer son contrôle de la Mer de Chine méridionale.Les revendications chinoises initiales étaient motivées par le désir de reconquérir les "territoires perdus" conquis sur la Chine par les puissances coloniales au XIXeme siècle.

"Entre l'Océan Indien et l'Océan Pacifique,la Mer de chine du Sud est une zone stratégique vitale.Elle constitue une porte vers le monde extérieur pour la Chine continentale et ses îles".Si la Mer de Chine est une porte vers le monde extérieur,elle a également pu être une porte d'entrée des puissances extérieures ,et notamment européennes vers la Chine...

Se posant la question de l'avenir des relations internationales en Extrême Orient et à la fin du XXIeme siècle,Samuel Huntington donne trois types de situations potentielles:

-un système multipolaire au sein duquel les pouvoirs de la Chine,du Japon,des Etats Unis,de la Russie,et "peut être" de l'Inde ,s'équilibreraient et rivaliseraient entre eux.

-un système bipolaire régi par les affrontements entre la Chine et le Japon ou entre la Chine et les Etats Unis;

-un système unipolaire "avec Pékin comme centre du pouvoir".

Dans chacun de ces systèmes potentiels,les archipels de la Mer de Chine méridionale ont un rôle à jouer,ou une fonction.

Comme l'a évoqué Tonnesson,le rôle des archipels en question est sans doute comparable au rôle joué par les pions au jeu d'échecs.Ils n'ont aucune importance en eux mêmes,mais ils gagnent en importance dans certaines situations,et les joueurs inexpérimentés font peu de cas de leur défense. Il se peut également qu'un pion se transforme en reine,par exmple si lon découvre du pétrole" (sic)

Dorénavant, l'approche chinoise de la question des archipels ,approche a priori pacifique,laisse entrevoir une certaine forme de stabilité pour la région. Cependant,cette stabilité n'est pas incompatible avec la montée en puissance de la Chine.A la fin du chapitre liminaire de son maitre ouvrage,Denys Lombard évoquait "l'ubiquité des Chinois" dans le monde malais.C'est aussi sur ce mode de l'ubiquité,davantage que sur celui de la domination impérialiste,qu'il faut lire et décoder la volonté hégémonique de la Chine.

Loic Salmon

Partager cet article
Repost0

commentaires