Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 11:06
.Des facteurs du "déclin"

Pour rendre" compte du "déclin" évoqué supra, les experts évoquent généralement trois grands types de facteurs:
1)"L'acroissement rapide des coûts des techniques militaires,devenues de plus en plus sophistiquées".
Ce facteur,devenu un "classique" depuis trois ou quatre décennies,fut notamment mis en exergue par l'Economiste Milton Friedman,disparu récemment. Sa thèse reposait sur le postulat qu'en raison de la diffusion de la technologie militaire,et aussi en raison du prix croissant de celle ci,le coût de la production devient de plus en plus lourd et contraignant pour l'économie et les resources de l'Eta.
Cette démonstration est parfaitement limpide et convaincante pour rendre compte de l'expérience récente...du complexe militaro bureaucratique ..soviétique!!A notre avis, elle l'est beaucoup moins pour le complexe militaro industriel américain.On constae au contraire qu'au moins à court et moyen terme,en période d'accélération de l'effort militaire ou paramilitaire,.la croissnace économique repart !( Ce fut ,en, fait, l'un des objectifs du programme Reagan d'Initiative de Défense Stratégique, dans les années quatre vingt.. et l'un des buts -non  avoué- de l'actuel programme du "bouclier anti missile")Et ce n'est qu'à long terme,et encore,que des effets négatifs peuvent se manifester.Un spécialiste comme Pinatel a démontré naguère qu'une réduction du PIB de l'ordre de 1% consacré à l'effort militaire s'accompagnait seulement, sur quinze ans,d'une accélération de la croissance de l'ordre de..0,4%)

2)"Le ralentissement de la croissance économique".
Ici,on semble toucher au..pléonasme!! Enréalité ,comme l'a démontré Gilfin "lorsqu'une  économie atteint son niveau maximum de développement,les limites à son expansion territoriale,la rareté des matières premières et l'accroissement  e sa population contribueraient à réduire son taux de croissance,affectant en retour la production du surplus économiqu nécessaire à une répartition équitable des ressources entre la consommation et les investissements".
Ceci aussi mériterait de longs commmentaires.Quant aux "limites de l'expansion territoriale et à l'accroissement de la population",les Etats Unis sont loin d'avoir atteint le stade actuel des "vieilles" nations européennes.Et concernant la "rareté" des matières premières,sauf à confondre maladroitement "ressources","réserves non exploitables" et "réserves à ecxplotation rentable", l'Union constitue de surcroît l'un des plus beaux contre exemples que l'on puisse évoquer au sien du monde contemporain. Retse,en revanche,l'argument de la ..consommation.Il nous parait nettement plus plausible!

3)Consommation et "influence corruptrice de l'abondance":
(à suivre)

Jacques SOPPELSA
Partager cet article
Repost0

commentaires