Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 22:12


De l'indépendance du Groenland

Sebastien BRUNELLO

Si l'indépendance du Groenland semble inéluctable à l'horizon 2015 (sauf cataclysme de type guerre en Arctique ou coup d'état militaire au Danemark!!) les formes que prendra celle ci sont encore floues..
De part l'attitude tant deNuuk que de Copenhague,la nouvelle redistribution des compétences donne une automonie accrue à l'île.Le processus d'indépendance désormais bien amorcé sera difficile à inverser,tant du point de vue juridique que de l'opinion publique groenlandaise.L'échéance de 2015 est une date plausible pour l'indépendance poltique car elle correspond à la durée nécessaire à l'île pour reprendre à la métropole les prérogatives qui lui restent...
La déclaration d'indépendance est plutôt fonction de la capacité de Nuuk à récupérer les portefeuilles de la défense et des affaires étrangères .Le premier est le plus stratégique..mais la difficulté provient de la présence des Etats Unis dans cette affaire;or ceux ci semblent bien moins enclins à voir le pays prendre ses distances.Il est fort possible que Copenhague se contente de transférer la gestion des rapports avec Washington à l'île,qui deviendrait l'interlocuteur du Pentagone Et une telle désision ne semble guère pouvoir être prise actuellement ;l'OTAN et donc les USA cherchant à redéfinir leur nouvelle politique internationale;qui conditionne la présence américaine sur la base de Thulé..
Une fois résolus les problèmes économiques et juridiques, le Groenland devra trouver sa place dans le concert international.Une place qui dépendra de la crédibilté du nouvel Etat..et en particlier de la place qu'il occupera entre Europe et Amérique.
Le gouvernement autonome a exprimé depuis trois ou quatre ans son envie de ne pas être vassalisé à quelque partie que ce soit.Un rapprochement avec l'Union Européenne reviendrait à revenir au stade de la simple automomie.Mais se tourner vers les Etats Unis ou le Canada n'est il pas encore plus risqué?
Une troisième voie est activement recherchée:elle oscillerait entre deux tendances,une coopération avec la frange inuit de l'Amérique du Nord (dans le cadre  de la CII) ou avec la frange européenne (fédération islando-féringienne)..Diplomatiquement, il semble que le choix le plus profitable serait de participer à la création d"un 'cercle inuit" en Amérique du Nord alors que le choix économique le plus efficace semble être de  se tourner vers les pays scandinaves, et notamment l'Islande. Cruel dilemne !!....


Sebastien Brunello (extraits)
Partager cet article
Repost0

commentaires