Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 15:42

 

De la dissuasion américaine dans le monde post bipolaire

Le G P A L S (abandonné par Clinton en 1993) et son héritière,la "Missile Defense", prennent le relais.A vrai dire,ces deux doctrines ne se différencient que par quelques critères techniques. Leur objectif est à peu près identique. Les efforts de Washington sont désormais concentrés sur le développement d'outils stratégiques adaptés aux nouvelles menaces, tout particulièrement celles qui émanent des "Etats voyous" ou, pour user à nouveau d'un vocabulaire politiquement correct, les "Etats préoccupants"

Ces derniers (dont la définition par Washington n'a guère évolué au cours des dix dernières années) , n'ont pas les capacités interbalistiques de feu l'Union Soviétique; ils ne peuvent donc pas,eu égard au contexte géographique,menacer directement et d'une manière crédible,le territoire américain.Ils peuvent,en revanche,créer se sérieux soucis aux alliés de Washington.D'où le vote,en 1999, par le Congrès, du "National Missile Defense Act" qui prône le déploiement d'une défense antimissiles de théâtre.Programme accéléré par Bush Junior,qui conforte, le 26 Janvier 2002, quatre mois à peine après l'anéantissement des "Twin Towers",le programme "Misisle Defense ", réitérant la volonté des Etats Unis de garantir (en le modernisant)le parapluie antimissiles américain aux alliés.Se pose désormais,au delà des retombées géostratégiques du drame du 11 Septembre 2001,une question épineuse et singulièrement d'actualité. Les programmes "G P A L S" et "M.D."M révèlent, techniquement,un air de famille poussé avec l'Initiative de Défense Stratégique.Mais leur gabarit est nettement réduit par rapport à celui de leur "grande soeur".Ils visent expicitement des agresseurs potentiellement plus modestes. Mais,au cas (pas totalement improbable) où l'un de ces Etats préoccupants (désormais membres à part entière de "l'Axe du Mal") menacerait effectivement un allié des Etats Unis (à plus forte raison un agresseur doté du nucléaire militaire), l'utilisation de l'arsenal fabriqué dans le cadre de la M D sera t elle automatique ? La réponse est claire pour le Canada,(totalemnt intégré,par nature,aux préoccupations stratégiques américaines depuis l'aube du système bipolaire). et pour Israël,àl'égard duquel l'appui de Washinton s'est avéré constant depuis la création de l'Etat hébreu .La réponse peut être aussi être positive s'agissant de certains pays membres de l'OTAN (la Grande Bretagne,sans équivoque, qui a mis notament son radar d'alerte avancée du Yorkshire à la disposition des Etats Unis; le Danemark,qui en fait de même avec la station radar de Thulé; la Norvège, l'Italie, voire la Turquie,qui serait ainsi,comme Israel,à l'abri des missiles iraniens. Des cas de figures assez comparables concernent certains Etats d'Asie Pacifique,comme la Corée du Sud, le Japon, ou Taiwan...voire l'Union Indienne.Cette dernière, bien que membre du Club nucléaire,a signé en 2005 un accord avec Washington portant sur le secteur de la défense antimissiles..accord susceptible d'aider efficacement New Dehli en cas de conflit avec l'un de ses encombrants voisins ,le Pakistan et la Chine.

Certains observateurs,analysant en 2006 la fiabilité et la crédibilité de la Missile Defense, considèrent que l'extension du bouclier antimissiles aux alliés (une extension inimaginable à l'époque de l'Initiative de Défense Stratégique) ,pourrait permettre à Washington de contrôler efficacement "deux blocs régionaux": les alliés euro méditerranéens, d'une part, les alliés du bloc asiatique, d'autre part..Hypothèse qui confirmerait ,sur un plan plus général, celle de l'émergence d'une hyperpuissance dominant un univers marqué du sceau de l'unipolarisation..

.Quant à la France,elle continue, vaille que vaille, à compter sur ses propres forces de dissuasion pour préserver ses intérêts vitaux (théorie des trois cercles) de toute agression nucléaire..Pour longtemps ?

Jacques Soppelsa

Partager cet article
Repost0

commentaires