Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 16:10

 

 

Les conflits contemporains:de la prédominance des guerres intra étatiques.

La période contemporaine,au delà de nombreux faits conjoncturels cruciaux dans les domaines de l'idéologie,de la culture, de la religion,de l'économie,de la démographie, a fortiori au plan des relations politiques inter étatiques, se caractérise fondamentalement par la pérennisation, voire la multipication des conflits sur la planète,d'une part, et (mais ceci est loin d'être étranger à celà !) une militarisation soutenue de cette dernière.un constat d''autant plus paradoxal que,depuis un tiers de siècle, les organisations intrenationales et les principaux états-nations , se sont "officiellement" engagés sur la voie de la promotion de la paix par le canal du contrôle des armements 
La multiplication des contentieux débouchant sur des conflits ouverts a même pris une telle ampleur tout au long de la seconde moitié du XXeme siècle qu'elle s'est traduite ,via la "polémologie" ,(la science de la guerre), par de nombreuses esquisses de typologie.
En France, l'une de ces approches nous parait ,(en dépit de quelques simplifications) ,particulièrement enrichissante: celle qui fut initiée par Gaston Bouthoul,le "père de la polémologie françasie",et qui fut popularisée notamment par la publication ,en 1977,avec René Carrère,de son ouvrage clef, le "Défi de la guerre" . 
Bouthoul et Carrère distinguaient dans leur étude trois grands types de situations bellicistes:
-les conflits inter étatiques
-les conflits "coloniaux"
et les conflits intra étatiques.

-Les premiers, guerres de type "classique",ont égréné tragiquement l'histoire de l'humanité au cours des siècles:durant le dernier demi siècle, ce premier type a été notamment illustré par les conflits de Corée ou de la péninsule indienne, les conflagrations du Proche et du Moyen Orient(de la Guerredes Six Jours aux dramatiques péripétie libanaises,du conflit Iran- Irak aux deux "guerres du Golfe)...

-Le second type recouvre une dénominatin plus ambigüe (car,dans l'esprit des auteurs, il faut comprendre "conflit colonial"..au sens de "guerre liée aux séquelles de la décolonisation" ,du Viet Nam aux Afriques francophone ou anglophone) une notion singulièrement éloignée,et pour cause, de l'éventail d'un Consul de France du côté d'Alger, de la conquête de l'Indochine ,du Congrès de Berlin ou de Fachoda !

-les conflits intra étatiques (du Biafa au Bengladesh, de l' Indonésie au Cambodge ,du Rwanda à la Somalie) concernent, par nature,des espaces géographiques beaucoup plus limités

.Au cours de la période 1945-1975, le bilan concret de nos deux Polémologues est impressionnant,et singulièrement édifiant:
"71 conflits de premier ordre ont fait plus de 12 millions de morts ( 5 millions entre 1945 et 1960, 7 millions entre 1960 et 1975), répartis comme suit: "17 conflits inter étatiques, 19 conflits colonaiux, 35 conflits intra étratiques". Nous avons naguère "actualisé" cette approche en analysant,dans le même champ d'études, la période 1975-2000: cette analyse ne fait que confirmer les grandes tendances décrites par les auteurs: 28 conflits de premier ordre,dont 8 conflits intertétatiques, 6 conflits "post coloniaux" et 14 guerres intraétiques. Bref,la pérénisation du déclin régulier du nombre de guerres opposant des états nations (ou des alliances d'états nations) au profit, si l'on peut dire,des conflits s'épanouissant au sein de ces mêmes Etats Nations. ( La raison même du déclin -relatif- du nombre de guerres "post coloniales" confine à l'évidence:depuis bientôt trois décennies,avec la disparition progressive ..des colonies !

Selon une publication de Décembre 2006, élaborrée par l'Institut International de Recherche sur la Paix d'Oslo,sur "la centaine de pays affectés par un conflit armé durant les trois dernières décennies du XXeme sicèle, 87 étaient des pays en voie développement et 36 des pays à bas revenus".Les exemples concrets ne manquent pas, c'est le moins que l'on puisse écrire, pour illustrer la multiplication récente de ces contentieux dégénérant en guerres ouvertes.Quelques confits inter étaiques,certes,des incidents frontaliers entre la Russie et la Chine, (sur les deux rives du fleuve Amour, le bien mal nommé), aux tensions algéro-marocaines alimentées par la question du Sahara; de la guerre Pérou-Equateur dans la Cordillère du Condor, au conflit argentino-chilien tentant de régler par les armes les contentieux du Canal de Beagle ou de la "Laguna del Diserto",.de la crise afghane aux drames de la péninsule indochinoise, de la "première" guerre du Liban à la seconde guerre du Golfe, des avatars des Balkans au génocide de la région des Grands Lacs ou à l'interminable guerre civile somalienne ,aucun continent n'a échappé à la folie des hommes...depuis la fin du Second Conflit Mondial, l'instauration de l'Organisation des Nations Unies et la promotion officielle, ces dernières années, de la Paix Internationale!.

Selon la classification de Brecher-Wilkenfeld,on a pu recenser,par exemple, 41 crises politico militaires majeures durant lesannées quatre vingt dix,à savoir:

-1)l'invasion du Panama ((1989)
-2)la crise indo pakistanaise (1990)
-3)la première guerre du Golfe (1990-1991)
-4)la crise Rwanda Ouganda (1990-1991)
-5) Liberia Sierra Léone (1991)
-6) Ghana - Togo (1991)
-7)Croatie- Slovénie-Yougoslavie (1991-1992)
-8) Irak-Koweit (1991)
-9) Intervention franco belge au Zaïre (1991)
-10) Equateur-Perou (1991)
-11) Nagorny- Karabakh (1991-1992)
-12) Egypte - Soudan (1992)
-13)Yougoslavie-Bosnie Herzégovine ((1992-1995)
-14) Papouasie Nlle Guinée - Iles Salomon (1992)
-15) Thailande - Birmanie ((1992)
-16) Irak - Etats Unis (1992)
-17) Géorgie- Abkhazie ((1992-1993)
-18) Corée du Nord ((1993-1994)
-19) Israel-Liban (1993)
-20) Cameroun-Nigeria (1993-1994)
-21) Haiti -Etats Unis (1994)
-22) Irak-Koweit (1994)
-23) Equateur-Pérou (1995)
-24) Chine -Philippines (1995)i
-25) Détroit de Taiwan (1995-1996)
-26) Yemen - Erythrée ((1995)
-27) Grèce -Turquie (19966)
-28) Israel-Liban (1996)
-29) Irak - Etats Unis (1996)
-30) Corée du Nord-Corée du Sud (1996)
-31) Zaire-Rwanda (1996-1997).
-32) Irak - Etats Unis (1997-1998)
-33) Chypre-Turquie (1998)
-34) Ethiopie-Erythrée ((1998-2000)
-35) Inde-Pakistan (1998)
-36) Guerre civile RD Congo (1998-2002)
-37) Syrie-Turquie (1998)
-38) Irak-Etats Unis-Royaume Uni (1998)
-39) Kosovo (199)
-40) Indonésie-Australie -Timor Oriental (1999)
-41) Inde Pakistan-Cachemire (1999)

Fermez le ban!

Mais le plus significatif réside bien dans l'évolution contrastée du nombre de guerres "inter" et "intra" étatiques au cours du dernier demi siècle et dans son corollaire, la localisation spatiale "privilégiée" de ces dernières. Pour la période 1945-1990,l'effritement du nombre de conflits inter étatiques résulte directement des caractères fondamentaux du système bipolaire engendré par l'immédiate après Yalta. D'autant que, nou y reviendrons, ledit système a été fortement consolidé par le fait nucléaire.Les deux Grands ont très vite considéré que tout conflit ouvert direct, y compris à l'échelle de leur zone respective d 'influence, est désormais inconcevable, sous peine de rompre l'équiilibre des forces et d 'un système délicatement échafaudé..au delà de la très sévère crise de Cuba qui a bien failli voir,en 1962, le monde s'engouffrer dans l'Apocalypse. Les (relativement) rares conflits inter étatiques de la période ont concerné,pour l'essentiel, des pays du Tiers Monde.Cette constatation est restée valable,nolens volens, au cours de la décennie 1990-2000,( et jusqu'aux évènements du 11 Septembre 2001), que l'on épouse les thèses des tenants actuels de l'unipolarisation et , au plan des objectifs politiques internationaux, de l'unilatéralisme., ou celles des partisans d'un monde en cours de multipolarisation.Notons,sur ce plan, les multiples interventions de Vladimir Poutine, critiquant véhémentement l'unilatéralisme américain (effet d'annonce à l'intention de pays tiers comme la Chine? Nouvelle preuve du retour de Moscou sur l'échiquier international?)...

Mais ces quelques conflits, au delà de leurs conséquences dramatiques au plan régional (comme en témoignent encore,à l'heure actuelle, les multiples séquelles des deux guerres du Golfe dans la zone moyen orientale), voire de leurs effets collatéraux à l'échelle de la planète, concernent sont presque exclusivement des nations le" Tiers Monde".( Un seul conflit ouvert ayant directement opposé deux pays développés, un conflit singulièrement atypique, nous l'avons vu) peut être effectivement recensé au cours du dernier tiers de siècle: la "Guerre des Malouines"! .

 Jacques Soppelsa

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
blabla
Répondre
M
blablablabla