Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation Du Site

  • : La géopolitique par Jacques Soppelsa
  • Contact

Cv Jacques Soppelsa

Agrégé de géographie , Docteur d'Etat ,et Professeur de géopolitique à l'université Paris I (Panthéon-Sorbonne). Retrouvez le Cv résumé en cliquant sur le lien suivant : Jacques Soppelsa

Recherche

Publications

1971 : Les Etats Unis (PUF)
1972 : Géographie Universelle (2 tomes) Livre du mois
1973 : Le Moyen  Orient (3 tomes) Mang
1975 : L'économie des Etats Unis (Masson). Livre du mois
1976 : La Géorgie méridionale et le Vieux Sud des Etats Unis (thèse)
1979 : Les grandes puissances (Nathan)
1980 : Géographie des Armements (Masson) Livre du mois
1981 : Histoire du Far West (Larousse  BD) 32 facsicules en coll.
1982 : La Terre et les hommes (Belin)
1984 : Des tensions et des armes (Publications de la Sorbonne)
1986 : Lexique de  Géographie Economique (en coll  Dalloz)
1988 : Lexique de Géopolitique (Dir. Dalloz)
1992 : Géopolitique de 1945 à nos jours (Sirrey)
1994 : La Patagonie (en coll. Autrement)
1995 : Los Frances en Argentina (en coll .Zago)
1996 : La dictature du rendement (Ellipses)
1997 : Dix mythes pour l'Amérique (Colin)
1999 : la démocratie américaine (Ellipses)
2001 : Géopolitique de l'Asie Pacifique (id)
2003 : Le Dialogue régional en Amérique Latine (Ellipses)
2005 : Les Etats Unis .Une histoire revisitée (La  Martinière-.Le Seuil)
2006 : "Dix morts en sursis" -Roman de Géopolitique fiction- Editions du Club Zero
2008 : Géopolitique du monde contemporain (en coll.) (Nathan)

2009 : Les sept défis capitaux du Nouvel Ordre Mondiale

2010 : Dictionnaire iconoclaste de l'immigration

2011 : Géopolitique et Francophonie

2012 : Louis XVII, La piste argentine

Archives

2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 17:00
La question turque.

Au delà  de l'argument de la géographie physique,bien faible (même si la Turquie est en effet  "européenne" pour 3% de son territoire et asiatique  pour 97%!) rappelons d'emblée que la raison fondamentale pour laquelle l'Union Européenne envisage d'intégrer la Turquie est une raison d'ordre strictement  géostratégique..qui remonte à la Guerre Froide!
Sans la volonté délibérée des Américains d'empêcher un Etat en position stratégique clef, la Turquie en l'occurence,de tomber dans l'escarcelle soviétique, la C E E n'aurait vraisemblablement jamais fait les yeux doux à Ankara. Le bloc atlantique ,en intégrant la Turquie,a ainsi consolidé son glacis oriental tout en tenant un double langage aux Turcs :leur faire miroiter l'Europe et;simultanément,en arguant (certes à juste titre) de la question des Droits de l'Homme,repousser leur adhésion aux calendes ..grecques! Avec l'effondrement de l'URSS, Washington a poursuivi ses objectifs d'érection d'un vaste ensemble euro atlantique "de Vancouver à Vladivostock", pour reprendre la vieille formule de James Baker; un ensemble susceptible de faire face  à d'éventuelles agressions chinoises ,qui intégrerait l'ensemble des ex satellites de l'Union Soviétique ,la Russie elle même (mais Poutine semble singulièrement réservé en la matière) la Turquie,Israël etc...
Ceci  expliquerait, incidemment, le net rapprochement israleo-turc ,qui permettrait aux Occidentaux de surveiller la Méditerranée Orientale et donc les pays arabes.
Face à la candidature turque, certains partisans de son adhésion rappellent aussi que l'Europe est laïque et que la Turquie pratique un ..islam laïc.Certes, ...encore doit on se garder de tout optimisme  à l'égard de la vitalité de l'islam modéré. Le nouveau profil politique de la Turquie  tendrait plutôt à démontrer que, nonobstant l'indéniable héritage d'Attaturk, celle ci se délaïcise progressivement.
La question de son intégration soulève aussi celle du contexte économique.La Turquie est aujourd'hui,et de loin,en dépit des crises récentes qui ont affecté maints pays du Tiers Monde,le premier pays débiteur du Fond Monétaire International. Washington, soucieux de préserver un subtil équilibre stratégique,lui accorde des prêts considérables et n'exerce à son encontre aucune pression d'ajustement, comme elle le fait systématiquement sur les autres pays débiteurs. 
Rappelons encore ,dans ce contexte, l'importance des activités parallèles, de l'économie du crime organisé. En 2006, selon "l'American Drug Enforcement  Commission",peu suspecte d'hostilité à l'égard d'Ankara,le trafic de drogues illicites (notamment d'héroïne) représentait plus de 12% du PNB...
Last but not least:  si la Turquie intègre l'Europe, elle est susceptible aussi d'y arriver avec un solide cortège de contentieux, voire de conflits ouverts:
On peut en recenser aujourd'hui une bonne demi douzaine !
-la question des iles de la Mer Egée ou,a fortiori,celle de Chypre ,qui a adhéré à l'Union,toujours occupée dans son secteur septentrional , deux points de tension majeurs avec Athènes en Méditerranée Orientale  
-le différend entre la Turquie et la Géorgie, Ankara soutenant le séparatisme des Adjars musulmans,ou son implication dans le conflit  "Arménie-Azerbaïdjan; 
-le contentieux sur la question de l'eau avec la Syrie;le problème des minorités turques de Bulgarie et de Grèce; sans oublier l'imbroglio kurde,ce peuple sans Etat, écartelé depuis des lustres entre Syrie, Irak, Iran et Turquie..
L'intégration de la Turquie, qui s'obstine en outre à refuser de reconnaitre le génocide arménien ,et où le respect des Droits de l'Homme ne correspond pas encore à ce que l'on est en droit d'attendre d'un Etat membre de l'Union, demeure en définitive peu compatible ,eu égard à l'omniprésence de l'allié nord américain,avec un projet d'Europe autonome sur la scène internationale.
En revanche,tant par sa situation que par son histoire,elle est remarquablement placée ,via un partenariat privilégié, pour jouer un rôle majeur dans un dialogue euro méditerranéen qui se nouerait en dehors de l'hégémonie de Washington
Partager cet article
Repost0

commentaires